La Direction Manitowoc Cranes veut proposer un avenant au temps de travail…

Le 18 Octobre 2017, la coordination Cgt Manitowoc France était réunie dans l’urgence à Moulins.

La Cgt a décidé de se réunir dans l’urgence ce mercredi car lundi soir le Délégué Syndical Central Cgt a été informé par SMS que le DRH France souhaitait le rencontrer avec le secrétaire du CCE, mardi à 11h30 sur le Charlieu et ce sans la connaissance du motif.

Synthèse de l’information donnée par le DRH :

« La Charge de travail de la fin d’année 2017 est plus forte que notre capacité, notamment sur le site de Moulins. Bruno Vecchy Directeur Industriel a une pression forte de nos Dirigeants Américains pour produire et facturer un maximun de Grues d’ici la fin 2017.A ce jour, Moulins a quasiment épuisé le contingent de 80 heures supplémentaires collectives (Modulation Hautes).

Pour information, l’usine de Moulins fonctionne avec 289 CDI dont 217 ouvriers et compte également 117 Intérimaires.

Nous allons convoquer les 3 syndicats en réunion paritaire Jeudi 26 octobre 2017 pour débattre des solutions qui pourraient être mise en place sur les mois de Novembre et Décembre. Nous avons étudié juridiquement la solution serait d’aller vers un avenant TEMPORAIRE de 2 mois de l’accord sur le temps de travail du 30 septembre 2004 pour les 2 sites de production. L’objectif est d’aller vers l’augmentation du nombre d’heures supplémentaires collectives obligatoires. »

La Cgt tient a précisé :

  • Qu’il n’a rien été décidé, ni négocié, lors de cette entrevue.
  • Qu’il est hors de question de dénoncer notre accord du temps de travail.

A l’issue de ces échanges ; la Cgt dénonce la diffusion, par plusieurs managers, de fausses informations aux salariés sur le site de Charlieu. Cette méthode de communication est inacceptable et nuit à la sérénité du « dialogue Social ».

Si la Cgt est convoquée, elle ira à cette réunion paritaire. Par contre, dès à présent, nous tenons à affirmer que les priorités du moment pour honorer nos commandes sont :

  • Des embauches massives en CDI dans tous les secteurs.
  • Des investissements autant que de besoins, dans des outils performants et fiables avec des opérateurs formés.
  • Une meilleure gestion et de l’organisation du travail sur l’année.
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *