La manifestation contre la loi xxl d’Emmanuel Macron à Lyon le 12 septembre: Stupéfiant…!!!

Je m’souviens c’était un mardi…
Le rendez vous fut fixé à 11h30 ce 12 septembre 2017 à la manufacture des tabacs à Lyon pour le départ de la manifestation. Seuls 5 syndicats dont la Cgt sollicitèrent leurs syndiqué-e-s et autres salarié-e-s à se joindre au mouvement.
Décryptage et analyse d’une manifestation ou une grande foule fut présente. A priori tout devait se passer normalement (comme les manifestations syndicales contre la loi El Khomeri). Mais voila la manœuvre venu du haut du pouvoir et les bavures qui s’en suivirent ont délibérément tout cassé… :

  1. départ du cortège.
  2. au bout de 300m, arrivés de CRS devant la banderole de tête.
  3. blocage du cortège par une colonne de CRS pour isolement des casseurs.
  4. mise en nasse des casseurs (d’ixit les CRS)
  5. et la ça devient incompréhensible : une fois les casseurs isolés, la colonne continue 3/4 heure minimum à bloquer la manifestation.
  6. les esprits s’échauffent et l’on voit juste derrière les CRS ça et la des gens (des forces de l’ordre…)  regarder tranquillement la pression monter.
  7. personne ne comprend le choix de la police de ne pas laisser partir le cortège.
  8. ce qui devait arriver arriva: La foule pousse, des heurts jaillisses et les lacrimo explosent contre des manifestants pacifistes mais qui en on marres d’attendre je ne sais quoi!!.
  9. on apprend que quelques militants Cgt ont été pris dans la nasse. Un à un bras cassé et d’autres le visage en sang, les larmes coulent : je rappelle, ce sont de simples manifestants.
  10. le blocage continu et la foule réclame « libérez nos camarades ». C’est la consternation.
  11. les casseurs sont pourtant bien isolés depuis 1h et rien ne bouge. 3 salves successives de lacrimo sont lancées. ect…

Toute la manifestation fut comme cela avec « on avance, on s’arrête » . Un ancien militant me dit ne jamais avoir vu une telle volonté affichée de casser une manifestation dés le début.

Avec ce type de comportement, Mr Macron et son gouvernement (dont l’ancien maire de Lyon) à décidé de mener la vie dure à la Cgt et tous ceux qui combattent les inégalités. Nous avons bien tous vue la tactique cet après midi visant à provoquer pour stopper. C’était bien sur prévu d’avance, ça ne laisse aucun doute. Pour ma part, sincèrement toutes les manifs auxquelles j’ai participé à Lyon se sont déroulées correctement. La police chassait les casseurs et c’est leurs job dans une manif, nous sommes pour. Ce que j’ai vu ce jour c’est des CRS commandités par le pouvoir de Mr Macron pour clairement bâillonner les salarié-e-s dans le droit le plus simple et démocratique : celui de manifester et d’être contre une politique austère.

Mr Macron devrait garder à l’esprit que l’humilité ne fait de mal à personne et se souvenir des conditions dans lesquelles il a été élu, c’est a dire par défaut…

Nous ne sommes pas au bout des événements malheureusement. Inutile d’être obligatoirement syndiqué-e pour protester et montrer son mécontentement ! Les salarié-e-s de ce site font l’autruche et privilégies leur carrière avant tout, coûte que coûte. Hélas le temps des oiseaux de mauvaise augure viendra mais il sera trop tard.

Nous voulons les informer, les alerter, leur faire prendre conscience du rouleau compresseur sur leurs dos …mais non, pis de tout ce qui les entoures. « ça n’arrive qu’aux autres c’est bien connu ». Nous faisons pas tout ça pour nous mais pour eux. Nous ne voulons pas « enflammer les esprits » à chaque fois qu’un ministre ou gouvernement pond des lois contre le salariat. Seulement nous sommes diabolisé, marginalisé dans nos actions.

Il faut dire aussi que nous sommes entourés de certains syndicats qui rament à contre sens attendant l’ultime moment pour peut-être…changer de position (ou de rames).

Bref, on vous aura prévenus !!

 

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *